L’édito du mois de juin

« Votre Confirmation d’aujourd’hui est votre Pentecôte pour la vie ! »

Le dimanche 12 mai 2019 en l’église de Gorron, la messe au cours de laquelle 29 collégiens et 2 étudiants ont reçu de notre évêque le sacrement de la Confirmation était très vivante et fervente, avec la participation d’une assemblée nombreuse. C’était beau, c’était fort, c’était grand ! Pendant plus d’un an, ces jeunes ont vécu tout un cheminement, toute une formation. Ils en ont fait une relecture et ils nous ont partagé leurs témoignages (lire aussi l’article “Témoignages des jeunes confirmands”).

             Des expressions écrites par les jeunes

Voici un premier témoignage : « Au cours de cette année de préparation, j’ai appris à être plus à l’écoute, à être plus patiente et à donner toujours plus aux gens qui nous entourent et à tous. Durant cette préparation de confirmation, j’ai partagé des moments inoubliables, j’ai rencontré des personnes géniales qui m’ont ouvert les yeux sur la question qui m’intrigue le plus : qu’est-ce que le bonheur ? Eh bien, c’est ce genre de moment. » La préparation à la Confirmation se fait en Doyenné (3 paroisses) et elle inclut une Retraite à Pontmain. Voici un second témoignage: « Pendant cette Retraite, j’ai renforcé ce « lien » avec le Seigneur. J’ai réfléchi à la question : quelle importance a la foi dans ma vie ? J’ai pris le temps de parler sincèrement avec le Seigneur, de le remercier pour son soutien quotidien. L’amour que je porte envers le Seigneur a grandi. »

« Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu ! »

Lorsqu’un jeune ou un adulte reçoit le sacrement de la Confirmation, après l’imposition des mains et la prière qui l’accompagne, l’évêque prononce ces mots : « Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu ! » tout en lui faisant une onction sur le front avec un baume parfumé, le Saint-Chrême. Celui-ci est consacré par l’Évêque au cours de la Semaine Sainte, à la Messe Chrismale, et il sert pour le Baptême, la Confirmation, l’Ordination de prêtre et d’évêque, la consécration de l’autel. L’onction du Saint Chrême nous configure au Christ, Lui qui est oint de l’Esprit Saint, en plénitude et de façon absolument parfaite.

L’Esprit Saint agit déjà dans l’enfant, le jeune ou l’adulte qui a reçu le sacrement du Baptême. Il lui ouvre le cœur et l’oreille à la Parole de Dieu, il fait de lui un disciple de Jésus. Puis vient le temps du sacrement de la Confirmation qui fait de lui un adulte dans la foi. Il demeure toujours un auditeur de la Parole de Dieu, mais il devient aussi porte-parole à la manière des prophètes, non plus seulement disciple mais disciple-missionnaire. Il n’est plus seulement quelqu’un qui est devenu chrétien et qui est accueilli fraternellement dans l’Église, mais il devient aussi un bâtisseur de l’Église. C’est si important pour l’édification de l’Église que c’est à l’évêque d’abord, successeur des apôtres, qu’il appartient de donner le sacrement de la Confirmation.

« Votre Pentecôte pour la vie ! »

Si la référence du Baptême est Pâques – on est baptisé dans la mort et la résurrection de Jésus Christ – la référence de la Confirmation est la Pentecôte : le don du Saint Esprit à l’Église (Actes des Apôtres, ch. 2, versets 1 à 11). C’est la raison pour laquelle, au cours de la messe pour les étudiants qu’il présidait le dimanche 11 mai 1980 à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), le Pape saint Jean-Paul II leur avait dit : « Votre confirmation d’aujourd’hui est votre Pentecôte pour la vie ! Réalisez la gravité et la grandeur de ce sacrement. Quel sera votre style de vie désormais ? Celui des Apôtres à la sortie du Cénacle ! Celui des chrétiens de toute époque, énergiquement fidèles à la prière, à l’approfondissement et au témoignage de la foi, à la fraction du pain eucharistique, au service du prochain et surtout des plus pauvres. […] Laissez-moi enfin vous assurer que de tels engagements apostoliques vous préparent non seulement à porter vos lourdes responsabilités à venir, mais encore à fonder de solides foyers, sans lesquels une nation ne peut longtemps tenir debout; et qui plus est, des foyers chrétiens, qui sont autant de cellules de base de la communauté ecclésiale. Ce sont des engagements qui achemineront certains d’entre vous vers le don total au Christ, dans le sacerdoce ou la vie religieuse. »

Recevoir le sacrement de confirmation est une décision personnelle que l’on peut prendre lorsque l’on est à même d’exercer un choix libre et responsable. La confirmation marque une étape de maturité spirituelle où l’on a compris que l’amour de Dieu reçu au baptême est un trésor qui ne peut demeurer un privilège personnel mais qu’il nous appartient de partager.

Père Jean-Marie VERON