Opération “bol de riz”, annulée

Avec l’association Cap Centrafrique

La paroisse Notre Dame de Pontmain avait prévu un repas partage « bol de riz » le vendredi 27 mars à 19 h 30 dans les salles paroissiales à Landivy.

En raison de l’épidémie de Covid-19 et du confinement, ce rendez-vous est naturellement annulé.

L’objectif de cette soirée de Carême 2020 était de soutenir l’association Cap Centrafrique. Le père Philibert, plusieurs personnes de l’association et des futurs mariés domiciliés à Pontmain, auraient dû animer cette soirée avec support vidéo et photos. Nous espérons pouvoir les soutenir une prochaine fois.

Nous vous présentons malgré tout cette association :

Cap Centrafrique a été créée à Fougères. Elle vise à collecter des livres afin de créer des bibliothèques à Bangui et Sibut et à aider le Centre de promotion féminine de Bangui. Le père Philibert, prêtre de La Centrafrique est pour quelques années en mission dans le pays de Fougères, il est membre du bureau de Cap Centrafrique. La présidente est Sylvie Le Belzac et le secrétaire Nicolas Dutertre.

Déjà, des actions de solidarité sont menées avec Cap Centrafrique par des collégiens et des lycéens à Fougères. Ils ont rencontré les responsables de l’association et trois religieux centrafricains, le père Philibert, le père Privat-Serge Zio et sœur Lucie, et ils ont d’ores et déjà de nombreuses idées. Parmi lesquelles, la mise en place d’une cagnotte sur la plateforme de financement participatif Go Fund Me, afin de créer un puits dans une école, et aussi l’organisation d’une journée sportive ou la sensibilisation des élèves à la promotion féminine. Sœur Lucie indique : « Les jeunes filles et femmes qui viennent dans le Centre pour être formées à la couture ou à la cuisine sont très pauvres. Nous avons besoin de fonds pour acheter des rouleaux de tissus et nous récupérons pelotes de laine, aiguilles, patrons pour les aider . » La présidente de Cap Centrafrique se réjouit que 400 livres ont d’ores et déjà été collectés pour les bibliothèques dont 300 offerts par un éditeur. « La culture permet à un pays de grandir », souligne-t-elle.